Connectez-vous

Nom d'utilisateur :

Mot de passe :

  • Créer un compte
  • Besoin d'aide ?
  • Mot de passe oublié ?
  • Modéré par : Admin Prevolivier 
    Index du Forum » » Les techniques d'intervention » » Intervention SAP dans un escalier très étroit?
    AuteurIntervention SAP dans un escalier très étroit?
    marto
    15   

    marto
      Posté : 12-08-2019 12:22

    Bonjour à tous,

    J'interviens régulièrement (de manière permanente à partir du mois de septembre) en tant que SSIAP1 dans une cathédrale, et plus précisément sur sa plateforme : c'est une zone ouverte au public située à 66 mètres de haut, accessible par 332 marches uniquement. Je précise que je suis nouveau sur ce site ainsi que tous les collègues qui y travaillent également.

    Ces 332 marches ont leur importance : l'escalier est étroit, et l’ascension demande un effort qui dépasse parfois les capacités de certains visiteurs. On a entendu dire que l'an dernier il n'était pas rare de voir des gens victimes de malaises (avec perte de connaissance ou non) à l'arrivée, il y a eu un ACR (arrêt cardio respiratoire) également.

    Si les malaises et autres atteintes physiques se produisent sur la plateforme, la procédure est quasiment la même que si ça se passait au sol, seuls les moyens engagés en seconde intervention seront différents (le Dragon de la Sécurité Civile pour hélitreuillage ou intervention du G.R.I.M.P.).

    Ce qui m'inquiète, et nous n'avons pas réussi à obtenir de réponses précises pour le moment, c'est si nous avons une victime au beau milieu de l'escalier : comment faire? Etant tous SST, nous ne sommes pas en mesure de mobiliser une victime via un brancard (qui ne passerait de toute manière pas dans cet escalier en colimaçon) ni via une chaise de transfert. Si la victime est en ACR, que les minutes sont comptées, comment pouvons-nous faire? Est-ce qu'on tente tout de même une extraction d'urgence pour redescendre la victime/la remonter en sachant que d'autres visiteurs sont sûrement en train de faire le parcours également? Est-ce qu'on attend les secours sans pouvoir pratiquer la RCP?

    En admettant que l'on propose au client (la fondation qui gère la cathédrale) l'achat d'un plan dur de réanimation, pensez-vous que ce dernier puisse servir à la pratique d'une RCP dans un escalier, donc victime totalement inclinée pieds vers le bas? Je ne sais pas si c'est techniquement réalisable, c'est une idée qui me traverse l'esprit.

    Merci à tous pour vos précieux conseils




    Message édité par : marto / 12-08-2019 12:22


      Profil  
    Sauter à :